Contester licenciement

Se renseigner sur le Licenciement

Contestation d’un licenciement

Le recours à un avocat n’est pas obligatoire pour contester votre licenciement, cependant cela peut s’avérer nécessaire lorsque les enjeux financiers sont importants. La contestation d’un licenciement prend la forme d’une lettre adressée au Conseil des Prud’hommes dans un délai de 12 mois suivant la réception de la lettre de licenciement. Cette lettre doit être envoyée avec un accusé de réception et doit reprendre les motifs de votre contestation. Les motifs que vous invoquez peuvent être en lien avec le non respect de la procédure de licenciement par votre employeur. La contestation peut sinon reprendre les éléments de fond avec lesquels vous n’êtes pas d’accord, c’est à dire les raisons invoquées par votre employeur pour vous licencier.

Les effets d’une contestation d’un licenciement

Si la procédure de votre licenciement n’a pas été respecté par votre employeur, vous pourrez obtenir une indemnité spéciale car la procédure aura été irrégulière. Si par contre les motifs de votre licenciement invoqués par votre employeur ne sont pas réels ou sérieux, le juge des Prud’hommes pourra alors déclarer que votre licenciement était injustifié ou illicite. Vous pourrez alors obtenir une indemnité spéciale de licenciement, une annulation de votre licenciement dans certains cas ou une réintégration à votre poste.

Contactez notre cabinet d’avocat si vous souhaitez être assisté par des professionnels pour contester votre licenciement devant le Conseil des Prud’hommes.

Exemples de questions posées concernant la contestation d’un licenciement